en savoir plus ici : Appartement ou maison ?

Plus d’informations à propos de en savoir plus ici

Vous ressentez le choisit les annonces immobilières qui correspondent sur le papier à vos envies et vous n’attendez plus qu’une chose : visiter les maisons pour trouver le bien immobilier idéal. Attention, lors de vos rendez-vous, abordez tous les discussions importants : toiture, isolation, chauffage, humidité, etc. Notre guide est présent pour vous épauler à poser les bonnes questions à l’agent immobilier indépendant, aux agences immobilières ou au vendeur, propriétaire du bien immobilier. Cette information est obligatoire pour acheter un bien immobilier et doit même être mentionnée dès l’annonce immobilière. La note du DPE ( de A à G ) vous informe sur les performances énergétiques du logement ( chauffage, eau chaude sanitaire, rafraîchissement ). Demandez – ou contrôlez – si les vitres sont simples, doubles ou triples. Si la maison donne sur la , mieux vaut avoir cette information au plus tôt. En cas de simple vitrage, des travaux seront à dépenser pour gagner en confort de vie. Vérifiez leur capacité d’isolation phonique si on ouvre et fermant chaque fenêtre tout simplement.

enfin, avant de réaliser votre choix, prenez le temps de découvrir le quartier. La gardienne, le syndic, les voisins, commerçants ou même le outil vecteur peuvent être des sources d’information précieuses ! Si vous souhaitez acheter un appartement, il est decisif d’inspecter toutes les parties communes, telles que le local à ordures, les escaliers et/ou l’ascenseur, le portillon, le parking, le ou les espaces extérieurs communs, etc. Pensez notamment à contrôler l’état des façades du logement pour savoir si elles ont déjà été rénovées, si le dernier ravalement est récent, ou si la copropriété envisage ces travaux cette saison ou pour les années à … l’ensemble de ces renseignements sont précieux : ils permettent de savoir si l’entretien de l’immeuble est accomplie régulièrement, ou s’il faut s’attendre à une hausse importante des charges dans les prochaines années.

La contre-visite est l’occasion d’avoir un second avis sur la maison ou l’appartement que vous souhaitez acheter. Faire une nouvelle visite avec un proche est donc toujours judicieux, mais si vous pouvez avoir un professionnel à vos côtés, c’est encore mieux ! Que ce soit un architecte professionnel, un artisan, ou un chef d’entrepriise du bâtiment, cet spécialiste sera à même de juger la faisabilité des travaux ( technique et obligatoire ) et d’apporter une estimation nette de la somme à prévoir. S’il y a une loi qui régit les prix du marché immobilier, c’est bien celle de l’emplacement. Ce paramètre est primordial avant d’acheter un bien immobilier pour déterminer le prix de vente du logement mais également pour prévoir l’évolution de sa valeur. Si vous comptez réaliser un achat immobilier pour en faire votre résidence principale, la localisation de votre bien déterminera votre quotidien et l’attractivité de votre logement à sa vente dans un futur proche. Si vous souhaitez mettre votre logement à disposition de locataires, l’emplacement jouera un large rôle sur l’attractivité de votre bien immobilier et de ce fait sur son prix de location.

En vue de mise en vente d’un bien, appartement ou maison, le vendeur a pour obligation de faire exécuter certains diagnostics immobiliers dont le nombre dépend notamment de l’année de construction du logement, de sa location géographique, ou bien encore, de ses appareillages…. Parmi les plus célèbres et les plus importants, le DPE ( renseignant sur les performances calorifiques du logement ), ainsi les diagnostics pour le gaz et l’électricité, qui permettent, notamment, de contrôler l’état des installations et le respect des normes de sécurité. Aussi, faites-vous une idée quant aux charges individuelles liées à votre appartement en demandant à connaître le budget mensuel moyen pour l’énergie ( l’électricité, le dégivrage et l’eau ) ainsi que les montants de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Si vous projetez notamment de faire de gros travaux, prenez connaissance, au préalable, du règlement de copropriété existant, car certains ne sont sans doute pas autorisés. Il peut être question de matériaux à ne pas utiliser ou bien encore, d’aménagements à ne pas faire sur l’extérieur ou au niveau des extérieurs.

Vous devez d’abord déterminer si vous pouvez vous permettre se payer un bien immobilier. heureusement, vous n’avez pas à payer le prix d’achat par vous-même. En Suisse, en règle générale, on contracte une hypothèque pour acheter un bien immobilier en s’aidant d’un capital extérieur. Dans la plupart des cas, vous devez financer vous-même 20% de votre bien immobilier immobilier. Votre épargne ou les avoirs de votre caisse de pension peuvent être, par exemple, employés à cette fin. Avec l’argent de votre prévoyance professionnelle, vous pouvez toutefois payer au maximum la moitié d’une maison ou d’un appartement immobilier. Vous pouvez financer plein de 67% d’un logement avec la première hypothèque et 13% avec la deuxième. La banque vous prête de l’argent et prend votre nouvelle maison en garantie. Chaque année, vous payez beaucoup montant, à titre d’utilité sur votre crédit. pensez que il est capital d’avoir totalement remboursé la 2nd hypothèque dans un délai de 15 ans maximum. Demandez au propriétaire actuel la raison de la vente. Soyez critique et, en cas de doute, questionnez les plans et l’extrait du registre foncier. Il peut être utile également de trouver les voisins, ainsi vous faire une idée de la sensation perçue. Si possible, visitez la maison plusieurs fois afin de voir le bien sous différentes conditions de luminosité.

Ma source à propos de en savoir plus ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*