J’ai découvert manga

Plus d’informations à propos de manga

Êtes-vous plutôt Shônen, Shôjo ou Seinen ? Dans la ferme manga, ces trois mots caractérisent des « publics cibles » motif l’âge et le sexe du lecteur. En effet, si le Shônen s’adresse aux jeunes garçons et le Shôjo aux jeunes filles, le style Seinen concerne mieux les plus grands. Voici une sélection de titres emblématiques pour davantage collecter les subtilités de chaque genre. Avant toute chose, annonçons que ces structure par âge et par sexe sont issues de lignes éditoriales qui, jamais, ne cantonnent les lecteurs dans une forme particulier. Il faut simplement comprendre qu’un héro se renouvelle dans un Shônen et une brown sugar dans un Shôjo. Toutefois, femmes et garçonnets ont la possibilité peiner dans les modes selon leur sensibilité. Il ne faut voir aucune calamité à cette typage.Le type Shônen ( recommandé au 8-18 ans ) trahit dans ces tribulations des petits brave susceptibles de tenir tête à l’adversité solidement et sacrifice. Ces encore adolescents qui combattent des ennemis organisés à détailler la garantie de l’humanité préfèrent en permanence faire leurs tâches collectif plutôt qu’en solo. Pour unir et être certain les victoires, ils s’entourent d’amis et de amis peuple. Les tous petits et chevaleresque Astroboy ( 1958 ) de Tezuka Osamu et Son Goku de Dragon Ball ( 1984 ) -si bien croqué par Akira Toriyama- incarnent à merveille ce réputé honte qui hante le Shônen depuis près de 60 ans. maintenant, la jeune génération s’enivre des épopées à rallonge des séries mario, One Piece, dr. Stone ou Détective Conan qui rivalisent de esprit de création pour véhiculer des vertus exemplaires comme la harmonie. dans le cas où avec l’âge, les grands plus jeunes prennent goût à l’irrévérence, le inquiétant Ryo de City Hunter et l’intrépide Ranma de Ranma1/2 ne manquent pas de rappeler à quel site le manga peut être à ce titre très drôle.Le yonkoma continuera de captiver avec Mes voisins les Yamada ( 1991 ) de Hisaichi Ishii, propice des années plus tard au bar par la pièce Ghibli. Des films comme Azu Manga Daioh ( 2004 ), K-On ( 2007 ) ou bien Lucky Star ( 1999 ) en sont d’autres poupon plus récents. Mais dès Sazae-San, l’abc sont posées : du photo-réalisme dans un premier temps, beaucoup d’humour et un stand commode. De même, les apartés en fin de gabarit que une multitude de mangakas ont recours à pour donner avec les lecteurs et lectrices sont, eux aussi, des yonkoma. Nul doute que le succès de Sazae-San y est pour beaucoup : en effet, l’anime de 1969 est couramment en préparation de diffusion et compte… plus de 6 000 épisodes.Après la seconde guerre mondiale et sous l’impulsion de l’occupation américaine, l’influence des comic strip-tease, de courtes bande-dessinées ( ben 10, Flash Gordon, Garfield… ), se fait goûter. Cette impact us dure toute son mesure avec le géniteur du manga moderne, fervent laudatif de Walt Disney et considéré comme le ‘ dieu du manga ‘, Osamu Tezuka. Son héritage : plus de 700 oeuvres et une foule de écolier entre tous les mangakas contemporains. Tezuka réinvente la manière de orchestrer le manga en imitant du cinéma et notamment des gros plans ou des travelling. Il introduit aussi les onomatopées dans les bulles. Parmi ses sculptures prédominantes, révélons Shin-Takarajima, ‘ La nouvelle des gentils au phénomène ‘ et Tetsuwan Atom, ‘ Astro, le petit machine ‘ qu’il adaptera en amovible pour une émission au petit écran en 1963. A partir de cette journée, l’adaptation à la télé de mangas deviendra un vrai de masse. Grand provocateur du monde du manga, Tezuka comptera avec ses héritiers Fujio Akatsuka, Takao Saitō ( Golgo 13 ), Yumiko Igarashi et Kyoko Mizuki ( Candy )…Ce shônen d’aventure en un livre est graphiquement inspiré des cartoons de Walt Disney, dont le mangaka est un chaleureux laudatif. C’est sur ces bases que se réalise ce type, qui persistera fidèle ou à peu près, angoissant le anecdote et le cadre en s’inspirant du 7e savoir faire. Ainsi les plans cinématographiques vont être introduits et devenir des pièces indissociables du manga : les énorme plans, les contre-plongées, les plans américains… Ces techniques du bar vont donner l’occasion de varier les angles, les listel et cela afin de booster la effet.Passons désormais aux shojos, les mangas féminin. Évidement, il y a pour commencer les shojos romance qui sont seulement fondé sur la vie sentimentale d’une jouvenceau. Généralement, elle n’est pas la plus reconnue de sa société commerciale écolier et est amoureuse du plus populaire. Évidement, elle ne sera pas seulement sensuelle de ce garçon mais également d’un beau carpentier enliser, c’est la base du triangle romantique. Mais il existe l’autre type de shojo : le magical girl tel sailor moon s’est dévelloppé dans l’hexahone grâce aux animés. Une jeune femme entièrement frivole reçoit de fantastiques pouvoirs à l’aide d’un balle fantastique dans l’optique de vous battre contre des ennemis de toute forme. Cependant le type magical girl n’est pas totalement blasé du shojo poème car là aussi, un mec gay est un sujet auquel l’on pense peu de l’histoire.

Source à propos de manga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*