sur cette page : Les dernières actualités

Tout savoir à propos de sur cette page

En pleine recherche espace atypique à acheter, vous avez eu un coup de foudre. Mais avez-vous relativement fait le saut de la question ? Pour se faire une idée nette, il est conseillé de explorer le bien immobilier à des heures différentes et de se renseigner sur son contexte administratif. Renseignez-vous sur l’état du réseau électrique ( le diagnostic électrique est obligatoire pour les résidences de plus de 15 ans ), mais aussi du réseau des eaux potable, de la toiture, du gros œuvre, etc. Les documents fournis par le vendeur sont-ils en règle ? Depuis la loi Carrez, les différents actes et contrats doivent compter connue du bien. Vérifiez aussi la présence d’une assurance dommage-ouvrage en cas de gros travaux récents. Les charges de copropriété sont dans certains cas un coût difficile à maîtriser. Des travaux déjà votés avant l’achat peuvent se retrouver à votre charge, si le contrat de vente le stipule ou si leur montant n’a pas encore été accrochés. Vous pouvez joindre le syndic de copropriété pour acquérir le compte-rendu des dernières réunions, afin de savoir précisément à quoi vous attendre.

Les associations de visiteurs accompagnent de faire ce calcul en tenant compte du revenu net plutôt que du revenu brut. La raison ? Les institutions financières emploient la même méthode de calcul dans toutes les provinces, sans tenir compte du taux d’imposition particulièrement important des contribuables québécois. Si vous ressentez le des dettes, vous devez alors faire un autre calcul. Selon les institutions financières, les prix payés chaque mois pour rembourser vos crédits ( cartes de crédit, prêt étudiant, prêt auto, etc. ) ne doivent pas passer au-dela de 40 % du revenu brut du ménage. Après avoir tenu votre capacité de payer, il vous faut prendre en compte vos priorités et identifier les modalités pouvant faire l’objet de compromis. Que recherchez-vous comme type de propriété : une maison , un condo, un duplex ? Une maison nouvelle ou usagée ? Où souhaitez-vous demeurer ? Il s’agit d’un outil vecteur important lorsqu’on acquiert une maison. Il est possible de changer bien des choses dans une propriété, mais pas l’endroit où elle se trouve.

Une attention spécifique à l’état des bardeaux pourra vous donner une indication sur ce point. existe-t-il des bardeaux manquants ? Certains sont-ils abîmés ? Si beaucoup de correctifs doivent être accomplies, vous devrez prévoir de remplacer la toiture. Toujours concernant l’état des bardeaux, sachez que si ceux-ci sont ondulés ou que leurs rebords sont relevés, cela pourrait indiquer la présence d’une aération déficiente dans l’entretoit. Qu’en est-il des soffites ? Ces dernières doivent être présentes en un nombre suffisant pour assurer que le toit soit correctement ventilée. D’ailleurs, la présence d’une d’évacuation est elle aussi obligatoire afin de permettre à l’air entrant par les soffites d’être expulsé de le toit. Les fuites ou les taches de goudron près de la cheminée sont, quant à eux, des preuves que cette dernière devra soit être réparée ou remplacée dans le pire des cas. Il se peut qu’une infiltration d’eau se soit produite grâce à du manque d’étanchéité du solin autour de sa base.

En vue de mise en vente d’une maison ou d’un appartement, appartement ou maison, le vendeur a pour obligation de faire réaliser certains diagnostics immobiliers dont le nombre dépend notamment de l’année de construction du logement, de sa location géographique, ou bien encore, de ses équipements…. Parmi les plus célèbres et les plus importants, le DPE ( renseignant sur les performances thermiques du logement ), ainsi les diagnostics pour le gaz et l’électricité, qui permettent, notamment, de surveiller l’état des équipements et le respect des normes de sécurité. Aussi, faites-vous une idée quant aux charges individuelles liées à votre appartement en demandant à connaître le budget mensuel moyen pour l’énergie ( l’électricité, avec le bouton le chauffage et l’eau ) ainsi que les montants de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Si vous projetez notamment de faire de gros travaux, prenez connaissance, premièrement, du règlement de copropriété existant, car certains ne sont peut-être pas autorisés. Il peut être question de matériaux à ne pas utiliser ou encore, d’aménagements à ne pas faire sur l’extérieur ou au niveau des extérieurs.

Lorsqu’on acquiert un bien immobilier, il y a de multiples questions à poser au vendeur, mandataire ou à l’agent immobilier pendant la visite. Il est donc aisé de passer à côté de quelques points importants lorsqu’on n’a pas la coutume. Attention aussi attention à la disposition des pièces et à leur exposition en vous servant de la fonction boussole de votre appel téléphonique. Un étage important est globalement garant d’une meilleure luminosité et de moins de méfaits sonores. En préservant à l’esprit que la valeur d’un logement est dû à son emplacement et son environnement. En achetant un appartement vous allez faire partie d’une copropriété. En effet, en devenant propriétaire d’une portion privative ( logement, mais aussi cave, garage, etc. ), vous soyez de plus copropriétaire des zones communes du logement ( jardin ou parc, hall , escalier, ascenseur, toiture, etc. ). Demandez à voir les procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales qui vous renseigneront sur l’état du logement et d’éventuels travaux prévus, qui largement alourdir le budget !

Plus d’infos à propos de sur cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*